Facteurs génétiques et exogènes de la maladie cœliaque

  1. Dr. Schär Institute
  2. Facteurs génétiques et exogènes de la maladie cœliaque
DNA, Genetik, Exogene Ursachen, Pathogenese

La prédisposition génétique joue un rôle essentiel dans l’apparition de la maladie cœliaque. Il s’ajoute cependant divers facteurs déclencheurs, dont le tout premier est le gluten lui-même.

La maladie cœliaque est à l’évidence une réaction secondaire à l’ingestion de gluten. Mais quel est le phénomène déclencheur de cette maladie ? La maladie cœliaque est une pathologie complexe déclenchée par la conjonction de facteurs génétiques et exogènes.

Facteurs génétiques

L’apparition accrue de la maladie cœliaque dans une même famille (environ 10% des parents du premier degré et 80% des jumeaux)  incite à penser que la génétique joue un rôle dans la pathogenèse de la maladie cœliaque. Parmi les facteurs héréditaires, on trouve les antigènes des leucocytes humains  (système HLA), un complexe majeur d'histocompatibilité , qui a pour mission de  reconnaître les molécules à la surface des cellules, permettant l'identification par le système immunitaire. Plus de 95% des personnes souffrant de la maladie cœliaque sont porteuses d’HLA-DQ2 et, dans une moindre proportion, d’HLA-DQ8. Ces gènes participent au développement de la maladie sans en être pour autant les seuls et uniques responsables. Par ailleurs, on sait que plus de  25 % de la population saine est aussi porteuse de ces  gènes.

Dans la mesure où presque toutes les personnes souffrant de la maladie cœliaque sont porteuses soit de HLA-DQ2, soit de HLA-DQ8, on peut avec certitude exclure à 99% la maladie cœliaque chez celles qui n’en sont pas porteuses.

HLA: un critère d‘exclusion

Facteurs exogènes

Le seul facteur exogène connu jusqu'ici et jouant un rôle dans la maladie cœliaque est le gluten contenu dans l'alimentation quotidienne. Il ne s'agit pas seulement des produits alimentaires dont la matière première principale contient du gluten, comme les céréales (blé, orge et seigle), mais aussi de tous les produits qui contiennent des traces de gluten, comme par exemple la charcuterie ou d’autres plats préparés.

La modification de la quantité et de la qualité du gluten absorbé pourrait être à l’origine de l'augmentation de la prévalence de la maladie cœliaque.Certaines infections intestinales graves comme par le rotavirus, pourraient être des phénomènes déclencheurs de la maladie cœliaque si la personne y est déjà génétiquement prédisposée. On se demande aussi quelle est l’influence de l'introduction du gluten lors de la diversification alimentaire de l‘enfant , sur l'apparition de la maladie cœliaque.

 

Autres pathologies associées

Certaines maladies auto-immunes, comme le diabète de type 1, apparaissent très fréquemment chez les personnes souffrant de la maladie cœliaque contrairement aux personnes saines. Il s’avère donc extrêmement pertinent d’effectuer un dépistage afin de mettre en évidence une éventuelle maladie cœliaque même si le patient ne présente aucun symptôme objectif.

Source

  1. Catassi C., Gatti S., Fasano A. The New Epidemiology of Celiac Disease Journal of Pediatric Gastroenterology & Nutrition, July 2014 Volume 5.